SERRURIER

  • OUVERTURE DE PORTE AVEC UNE RADIO
  • SERRURIER FICHET
  • D√ČPANNAGE RIDEAU M√ČTALLIQUE √ČLECTRIQUE
  • REPARATION VOLETS ROULANTS
  • SERRURIER APR√ąS CAMBRIOLAGE
Serrurier Cormeilles-En-Parisis

Serrurier FICHET Cormeilles-en-Parisis, Serrurier Iseo , Mottura , Reel , Ferco , Vak

Serrurier Cormeilles-En-Parisis , 95240

01 74 03 75 67
Serrurier Cormeilles-En-Parisis

Ressouder, v. a. Souder de nouveau.

Les emplacements des montants et arcs-boutants de ces balcons sont trac√©s d'abord sur la pierre ; le tailleur de pierre fait les encastrements et les trous des scellements. Le serrurier vient ensuite placer ces pi√®ces ma√ģtresses sur lesquelles s'ajustentles traverses. Il forme, du tout, les ch√Ęssis d'encadrement des panneaux de remplissage, en arr√™te les tenons avec des goupilles qui sont les chevilles du serrurier. Le balcon bien r√©gl√©, mis de niveau, est alors scell√©, soit au ciment, soit au plomb m√™l√© de grain (ou grenaille), soit au soufre. Mais ce dernier genre de scellement n'est plus gu√®re usit√©.

La serrure se compose de trois parties distinctes : la serrure proprement dite, la clef et la g√Ęche. La serrure repr√©sente une bo√ģte rectangulaire dont le fond est appel√© palastre, les c√īt√©s cloison, le c√īt√© principal saillant, √† travers lequel passe le p√™ne, t√™te ou t√™ti√®re. C'est sur le palastre que s*ont mont√©es les pi√®ces du m√©canisme, au moyen √†'√©toquiaux, d'arr√™ts et de vis. Ces pi√®ces se nomment : p√™nes √† demi-tour, p√™nes dormants, gros p√™nes, p√™nes fourchus, p√™nes √† verrou de nuit, grands ressorts √† gorge, √†pincette, √©qMerres, picolets, g√Ęchettes, foUots, ressorts √† boudin, etc. Les p√™nes qui fonctionnent directement au moyen de la clef sont taill√©s de barbes. La boite de la serrure est ferm√©e par une couverture ou par ¬ęn fcncet, qui portent le canon, et une partie des garnitures. (V. ces mots.) Enfin les pi√®ces ext√©rieures sont : le cache-entr√©e, le faux fond, qui porte la broche, le bouton de coulisse, le bouton coud√©. La cloison est dite haute ou basse, suivant sa dimension de hauteur.

L'ouvrier de ville doit pouvoir réparer une sonnette, remettre les mouvements sur leur tirage, retendre et rattacher les fils ou, s'il s'agit d'une sonnerie électrique, recharger les piles au besoin.

Marteau, n. m. Masse de feraci√©r√©qui est garnie d'un long manche en bois. On distingue dans le marteau la t√™te, l'Ňďil et la panne. Le marteau du forgeron s'appelle marteau √† main; celui du frappeur, marteau √† devant; celui de l'ajusteur, rivoir. ‚ÄĒ Le marteau √† main √©tait l'outil du forgeron romain (marculus); le marteau √† devant, ou gros marteau, lui √©tait aussi connu (matleus). ‚ÄĒ Le martinet et le marteau-pilon sont des appareils fort ing√©nieux, dont les masses, pouvant atteindre des poids √©normes, sont destin√©es √† la fabrication du fer ou √† la forge des gros objets; ces outils sont mus par la vapeur. ‚ÄĒPetite pi√®ce √† d√©tente, qui fait sonneries timbres. ‚ÄĒ Anneau ou boucle plac√© √† l'ext√©rieur des portes pour frapper, afin de se faire ouvrir : c'est le heurtoir.

Jouer, v. n. Avoir aisance et faculté de mouvement : Cette serrure joue librement.

Devis Serrurier Cormeilles-En-Parisis

Votre telephone (obligatoire)

OFFCANVAS